CONNAISSEZ VOUS « SWITCH : OSEZ LE CHANGEMENT » ?

Publié le par Frédéric Rey-Millet

  

illustration SWITCH Osez le changement

 

 

Bonjour à tous,

 
Vous n’avez peut être pas encore lu «Switch : Osez le changement ».


Rassurez-vous ! Rien de grave. L’ouvrage est à votre disposition dans votre librairie préférée depuis le 11 avril 2012. Vous n’êtes donc pas en retard.


Switch : Osez le changement fait sans conteste partie de la catégorie des livres exceptionnels.


Tout d’abord, un mot sur Chip et Dan Heat, frères et co-auteurs de  Switch: Osez le changement .


Dan-et-Chip-Heath.jpgDan et Chip Heath sont des « récidivistes du changement » puisque leur précédent ouvrage sur le changement « Made to stick » a été élu en 2007,  meilleur livre de business de l’année et classé pendant 2 ans parmi la liste des best-sellers de BusinessWeek.
 
Ce livre n’est pas comme les autres. J’ai eu le plaisir de le préfacer mais ce n’est pas la raison de sa singularité.


Il traite d’un sujet qui nous concerne tous. Un sujet qui fait aussi bien partie de notre quotidien professionnel que personnel. Ce sujet est d’ailleurs le slogan de campagne d’un des principaux candidats à l’élection présidentielle française de 2012.

 

J’ai nommé LE CHANGEMENT.


Il y a quelques années, un dirigeant d’une entreprise de 15 000 personnes me fit part de sa perception du changement en reprenant une citation de l’ouvrage Le Guépard de Lampedusa : « Si nous voulons que tout reste tel que c'est, il faut que tout change ». Cette formulation, aussi saisissante soit-elle, n’est qu’un préambule à l’action. En effet, il ne suffit pas de formuler une volonté de changement pour qu’elle s’incarne avec succès au quotidien. De fait, plus de 15 ans de pratique en conseil en management m’incitent à « détourner » la citation de Lampedusa : « Rien ne change et rien ne reste tel quel ».


Voilà le problème numéro 1 du changement : pourquoi est-ce que rien ne change alors que tout le monde est d’accord pour changer ? Au fond, pourquoi est-ce si dur de changer ? Les réponses à ces deux questions fondamentales se trouvent dans ce livre.


Le principal obstacle à nos initiatives personnelles est que chacun de nous, doit composer à la fois avec son être rationnel et son être émotionnel (ce que les scientifiques appellent le système conscient et partie instinctive du cerveau). L’être rationnel, c’est cette petite voix qui vous dit qu’il faudrait perdre quelques kilos avant l’été alors que l’être émotionnel vous dira qu’une tranche de saumon fumé sans crème fraîche est orpheline.


Le défi que les frères Heath nous proposent de relever est donc de pouvoir apprendre à mener à bon port son

« conducteur » rationnel chevauchant son « éléphant » émotionnel pour réussir à relever les challenges que la vie nous propose au quotidien.


A tous les niveaux, que ce soit du point de vue de l’individu ou d’une organisation, voire de la société, ce livre nous prépare à surmonter les étapes qui mènent au changement.


De nombreux exemples de personnes qui ont réussi avec leurs propres moyens de grands changements illustrent les trois grandes parties de cet ouvrage que sont :


- Donner une direction précise au conducteur (trouver les éléments positifs, s’attacher à la solution plutôt qu’au problème…)


- Motiver l’éléphant (provoquer une émotion, avancer par petits pas !)  Adaptation-Of-The-Elephant


- Tracer le chemin (modifier son environnement, ses habitudes…).


Il vous faut donc lire le plus rapidement ce livre et ce pour plusieurs raisons .


C’est un livre d’actualité. Je vous défie de rencontrer quelqu’un en 2012 qui ne vous parlera pas de changement. Ce mot est dans tous les discours, tendez l’oreille, vous verrez.


C’est un livre de voyage sur la route du changement. J’ai été séduit par les 10 portes d’embarquement proposées par les frères Heath. Chacune d’elle est simple à atteindre et dégonfle comme un ballon de baudruche la difficulté de changer. Comme tout livre de voyage, celui-ci est rassurant car il trace un chemin précis et accessible.


C’est un livre qui m’a fait vibrer car il raconte de vraies histoires de changement. Toutes sont à la fois réelles (les auteurs ont effectué des interviews dans tous les secteurs pour montrer que le changement est possible partout) et émouvantes. Vous découvrirez d’ailleurs en lisant ce livre que les émotions sont un puissant déclencheur de changement.


C’est un livre pour chacun de nous. Il vous confortera dans l’idée que le changement est à la portée de tous. D’ailleurs, une petit confidence de vous à moi : j’ai du m’arrêter plus d’une vingtaine de fois durant la lecture de ce livre car j’y trouvais sans cesse la description de situations personnelles et professionnelles vécues en 2011. J’aurais aimé lire et préfacer Switch: Osez le changement plus tôt !!!


C’est un livre optimiste. Tout ne doit pas changer radicalement du jour au lendemain. Amusez-vous par exemple à identifier toutes les actions positives que vous entreprenez déjà et à les répéter le plus souvent possible. Paradoxalement, le changement passe par aussi par la continuité : reproduire ce qui marche bien est déjà un bon début !


Enfin, c’est un livre rassurant en lien avec la vraie vie : la nôtre ! Les nombreux exemples de processus de changement décrits dans Switch: Osez le changement ne sont pas l’apanage de quelques leaders héroïques qui, touchés par la grâce divine, transforment avec succès leur entreprise. Switch: Osez le changement parle de gens ordinaires, inconnus, comme vous et moi, qui avec peu ou pas de moyens, peu ou pas de pouvoir hiérarchique, entament des processus de changement couronnés de succès. Voilà ce que j’aime par-dessus tout dans ce livre : ce sont des histoires extraordinaires de gens ordinaires. Quoi de plus motivant pour vous inciter à vous lancer ?


Mais attention, le changement réussi, ce n’est pas planifier des dizaines de réunions pour que les autres changent. Le changement passe d’abord par vous. Que vous décidiez de changer le monde ou votre tour de taille.

Sénèque disait : « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. »


Un long voyage commence par un premier pas.


Pour commander Switch! Osez le changement cliquez ICI 

 

Frédéric Rey-Millet
Directeur d’Ethikonsulting

Publié dans Carnets de lectures

Commenter cet article