Les trois tamis de Socrate

Publié le par Benjamin Thierry

L’histoire se passe près d’une machine à café, au siège de Philo&Co, leader mondial de l’hygiène relationnelle. Socrate, manager de la Division Maïeutique, termine un déca en contemplant les colonnes toutes neuves du Stade Olympique voisin.

Le chef du projet Théorème arrive vers lui et lui dit :
- Hé, Socrate, il faut que je te raconte… C’est à propos de Pythagore. Tu ne sais pas ce qu’il a fait à la dernière réunion de projet ?
- Non, répond Socrate, mais attends un peu. Est-ce que tu as fais passé ce que tu veux me dire à travers les trois tamis ?
- Les trois tamis ? Qu’est-ce que c’est que ça ? répond l’autre avec étonnement.

Il faut dire que Socrate a la manie de poser des questions, et chez Philo&Co, on sait que tenter de bavarder avec lui peut s’avérer plus compliqué que prévu…

- Ca fait partie de ma norme ISO, explique Socrate. Voyons si ce dont tu veux me parler passe bien à travers ces trois tamis. Le premier est celui de la vérité : As-tu vérifié que tout ce que tu va me dire est vrai ?
- Euh… non, mais c’est Platon qui était à cette réunion et qui…
- Bon, bon. Mais l’as-tu fait passer à travers le deuxième tamis : celui de la bonté. Si ce que tu veux me raconter n'est pas tout à fait vrai, est-ce au moins quelque chose de bon ?

A ce moment, l’autre commence à se dire qu’il aimerait mieux être ailleurs…
- En fait, pas vraiment… c’est même plutôt le contraire, admet-il en se rapprochant insensiblement du ventilateur.
- Ok, alors essayons encore le dernier tamis, celui de la nécessité, poursuit Socrate. Est-ce que ce que tu veux me dire est utile ?
- Utile… et bien non, pas tant que ça.
- Eh bien ! dit Socrate en souriant, si ce que tu as à me dire n'est ni vrai, ni bon, ni utile, je préfère ne pas le savoir, et quant à toi, je te conseille de l'oublier... Allez, je te laisse, j’ai une réunion.

Publié dans Fables et blagues

Commenter cet article